DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Italie : semaine décisive pour la réforme du marché du travail


économie

Italie : semaine décisive pour la réforme du marché du travail

Une des grandes priorités du gouvernement italien – la réforme du marché du travail – va vivre une semaine décisive. Dès mardi, le premier ministre Mario Monti reçoit les syndicats et le patronat au Palais Chigi.
Avec cette réforme, il veut rendre le marché du travail plus flexible en facilitant les licenciements économiques. Monti veut également s’attaquer au travail précaire qui touche en particulier les jeunes et les femmes. Le recours à ce type de travail sera plus coûteux pour les entreprises et le ménage va être fait dans la jungle des contrats. Enfin l’assurance chômage va devenir universelle.

“C’est une occasion unique de réformer le marché du travail en Italie, affirme Angelino Alfano le leader du parti pour la liberté de Silvio Berlusconi. Nous avons aussi besoin de cette réforme car le marché du travail c’est l‘élément principal quand on parle de la compétitivité du pays”.

Les contrats de travail vont être ramenés de 46 à 8, les contrats précaires (CDD, intérim) supporteront des cotisations patronales plus élevées. Enfin l’assurance-chômage pour tous entrera en vigueur en 2017.

Le taux de chômage en Italie : 9,2% de la population active – est inférieur à la moyenne de la zone euro – 10,7% – mais le taux d’emploi est un des plus bas d’Europe avec 57% en 2010, ce qui montre l’importance du travail au noir et le faible taux d’emploi des femmes

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

L'IATA revoit en baisse sa prévision de profit dans le transport aérien en 2012