Fermer
Identifiez-vous
Merci d’entrer vos identifiants de connexion

ou Rejoignez la communauté euronews

Avez-vous oublié votre mot de passe ?

Skip to main content

Dernière Minute
  • Football – “Il faudrait vraiment qu’il y ait un séisme” pour retirer le Mondial-2022 au Qatar (Blatter) – AFP

Des millions d’Iraniens et de persanophones célèbrent ce 20 mars le Nouvel an, au premier jour du printemps. Fêter Norouz est une tradition vieille de 3000 ans qui intervient dans un contexte de plus en plus tendu, les relations de Téhéran avec l’occident sur le programme nucléaire iranien faisant toujours l’objet d’un bras de fer.
Le guide suprême iranien, l’Ayatollah Ali Khamenei, a déclaré que je cite, l’ennemi va désespérer et ses efforts pour comploter contre l’Iran seront vains. Le président Ahmadinejad de son côté a fait un discours centré sur l‘économie. Il a indiqué que son gouvernement s’efforçait de relancer l‘économie en augmentant le produit national brut et l’investissement.

Pour Norouz, les tables sont dressées avec sept mets et objets commençant en farsi par la lettre S. On y trouve des pièces de monnaie, de l’ail, ou des pommes, censés apporter santé, amour, beauté et fertilité pour l’année à venir.

Comme chaque année, Barack Obama a envoyé un message aux Iraniens pour Norouz, dans lequel il a dénoncé le rideau de fer électronique imposé par Téhéran à ses ressortissants.
Le président a accusé notamment le gouvernement iranien de censurer internet : “le gouvernement iranien doit respecter les droits de ses citoyens, comme il a la responsabilité de remplir ses obligations vis à vis du nucléaire, a dit Barack Obama. Si le gouvernement iranien s’engage dans une voie responsable, il sera à nouveau le bienvenu dans la communauté des nations, et les Iraniens auront de grandes opportunités de prospérer”.

Copyright © 2014 euronews

Plus d'actualités sur :