DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

« Vigipirate écarlate » déclenché après la tuerie de Toulouse


France

« Vigipirate écarlate » déclenché après la tuerie de Toulouse

La France a activé hier le niveau d’alerte “écarlate” du plan Vigipirate à la demande du président de la République. La demande a été motivée par la traque du meurtrier qui a déjà abattu sept personnes dans la région de Toulouse. C’est la première fois qu’un tel dispositif est déclenché. Seule une partie du sud-ouest du pays (région Midi-Pyrénées ainsi que les départements de l’Aude et du Lot-et-Garone) est concernée par la mise en place du plus haut niveau d’alerte du dispositif de sécurité français.
Dans la soirée du 19 mars, la préfecture de Haute-Garonne a ainsi précisé les mesures prises :
• Renforcement de la surveillance et de la protection des lieux de culte israélites et musulmans, des écoles et commerces liés aux confessions juives et musulmanes ainsi que les sites militaires, les gares SNCF, l’aéroport et le métro de Toulouse.
• Mise en place de contrôles de la circulation et des accès aux bâtiments publics ou privés sur des lieux sensibles ou recevant du public.
• Restriction des accès pour les piétons et les véhicules aux lieux d’enseignement confessionnel et lieux de culte juif et musulman.
• Une attention particulière sera apportée par les services de Police et de Gendarmerie aux établissements scolaires publics et privés.
• Les transports en commun, les centres commerciaux, les parkings publics et les lieux de rassemblement importants font l’objet de mesures de contrôle spécifiques (contrôle des passagers et des bagages).

Le dispositif s’accompagne également de la mise en place de 14 compagnies de CRS pour sécuriser la région. Des centaines d’enquêteurs sont d’ores et déjà mobilisés. La section antiterroriste du parquet de Paris et la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) sont chargées de la conduite des opérations. Enfin, Claude Guéant, ministre de l’Intérieur, présent à Toulouse depuis hier, est chargé de la coordination de l’enquête directement depuis la ville rose.

Le plan Vigipirate a été conçu en 1978 alors que l’Europe était en proie à une vague d’actions terroristes. Il a été refondu après les attentats du 11 septembre 2001. Ses objectifs sont doubles : protéger la population, les infrastructures et les institutions et préparer les réponses en cas d’attaque. Depuis 2003, le plan comporte quatre niveaux d’alerte : jaune, orange, rouge et écarlate. Le niveau « écarlate », mis en place hier, est le dernier niveau avant l’application des mesures d’exception, telles que l’état d’urgence, prévues par la Constitution de 1958. Depuis les attentats de Londres (7 juillet 2005), le niveau d’alerte a constamment été maintenu au rouge sur l’ensemble du territoire français.


Les niveaux du plan Vigipirate
Les différents niveaux du plan Vigipirate

Prochain article

monde

Massacre de civils afghans : le soldat américain ne se souvient pas des faits