DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Italie : une grève de la CGIL contre l'assouplissement des règles de licenciement


économie

Italie : une grève de la CGIL contre l'assouplissement des règles de licenciement

L’appel à la grève générale, c’est la réponse du plus puissant syndicat italien, la CGIL à la volonté de réforme du marché du travail du gouvernement Monti. La CGIL, forte de ses 6 millions d’adhérents s’est désolidarisée des négociations entre le gouvernement et les partenaires sociaux. Le désaccord principal porte sur l’assouplissement des règles de licenciement : la CGIL ne veut pas en entendre parler.
Sans signature du syndicat, la réforme aura plus de mal à passer au parlement car le Parti démocratique – principale formation de gauche – risque de s’abstenir.
“Chacun doit céder quelque chose affirmait lundi Mario Monti, notre devoir est de faire émerger l’intérêt général”. Le gouvernement italien est bien décidé à en finir avec ce dossier après quatre mois de négociations. En cette période de gros temps, l’opinion publique italienne le soutient toujours largement.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Le gouvernement japonais confiant dans la reprise de l'économie nationale