DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'hommage de la France aux parachutistes assassinés


France

L'hommage de la France aux parachutistes assassinés

Trois cercueils, à Montauban. La France a rendu un hommage officiel et militaire aux parachutistes assassinés par le tueur à scooter. Le premier a été abattu à Toulouse le 11 mars. Le 15, ce sont les deux parachutistes du 17eme RPG de Montauban qui étaient froidement exécutés en pleine rue.

“Je suis venu m’incliner devant les cercueils de ces soldats assassinés, a déclaré Nicolas Sarkozy. Je suis venu dire à leur famille, à leurs proches, à leurs frères d’armes, le soutien et l’hommage de la nation.”

Mohamed Merah, le meurtrier présumé, “voulait mettre la République à genoux”, a rajouté le président français, mais elle “n’a pas cédé”. Une déclaration faite alors que le forcené était toujours retranché à Toulouse.

Plusieurs candidats à la présidentielle française participaient à la cérémonie, en hommage à Imad Ibn Ziaten, 30 ans, Abel Chennouf, 25 ans et Mohamed Legouade, 23 ans. Un quatrième parachutiste, Loïc Liber, est toujours entre la vie et la mort.

Prochain article

monde

Les Musulmans de France craignent une stigmatisation