DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le principal syndicat italien s'oppose à la réforme du travail du gouvernement Monti


Italie

Le principal syndicat italien s'oppose à la réforme du travail du gouvernement Monti

Depuis quatre mois, et l’accession au pouvoir de l‘économiste Mario Monti, Rome a multiplié les mesures pour remettre le pays sur les rails de la croissance. Cette fois, le chef du gouvernement veut rendre le marché du travail plus flexible mais il entend aussi s’attaquer au travail précaire qui touche en particulier les jeunes et les femmes. Le recours à ce type de travail sera plus coûteux pour les entreprises et le ménage va être fait dans la jungle des contrats.
 
Le principal syndicat italien s’est déclaré opposé à cette mesure. “Tous les partenaires sociaux acceptent le nouvel article 18 qui figure dans la proposition de la ministre Fornero, à l’exception du CGIL“ a expliqué le premier ministre italien. L’article en question introduirait une modification du droit du travail italien pour faciliter les licenciements.
 
Le taux de chômage en Italie - 9,2% de la population active – est inférieur à la moyenne de la zone euro, 10,7%. Pourtant, le taux d’emploi est l’un des plus bas d’Europe avec 57% en 2010, ce qui montre l’importance du travail au noir et le faible taux d’emploi des femmes.

Prochain article

monde

Le Tadjikistan accueille la fête internationale de Norouz