DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les réfugiés syriens affluent en Turquie


Syrie

Les réfugiés syriens affluent en Turquie

Chaque jour, ils arrivent par centaine dans ce camp en Turquie. Des enfants, des femmes et des hommes, ils seraient plus de 16 000 à avoir rejoint la Turquie voisine depuis le début de la répression syrienne il y a un an.
“On n’a pas d‘école, pas de nourriture, pas d‘électricité” explique cette femme à Euronews.

Ils bénéficient ici d’un abri, de nourriture et des premiers soins de santé.
Ankara a installé six villages de tentes tout près de la ville assiégée d’Idlib et s’apprête à mettre sur pied un hôpital de campagne sur place.
Les syriens affluent aussi vers la Jordanie et le Liban. Selon les Nations Unies, ils sont près de 35 000 à avoir fui leur pays.

Ailleurs, plus au nord, l’immigration clandestine reprend vers Lampedusa. Il y a quelques jours à peine, 52 réfugiés, des Somaliens et des Érythréens en majeure partie, ont été interceptés par les gardes-côtes italiens.
Le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés demande à l’Union européenne d’en faire davantage. Nous avons aborder avec lui la situation des réfugiés qui fuient la Syrie et l’Afrique du Nord.

M. Guterres, la situation des réfugiés s’empire de jour en jour, comment résoudre ce problème ?

Premièrement, je pense que nous devons reconnaître l’immense générosité des pays voisins, des pays d’accueil, la Turquie, le Liban, la Jordanie, qui, même dans des circonstances difficiles, ont gardé leurs frontières ouvertes, ont octroyé une protection, une assistance à tous ceux qui ont franchi les frontières. Bien sûr, comme le nombre de réfugiés augmentent actuellemnt, l’assistance est de plus en plus nécessaire et nous devons mobiliser nos efforts pour soutenir les gouvernements et nous devons faire appel à l’aide internationale pour apporter à ces personnes l’aide dont elles ont besoin.

La Turquie s’attend à voir arriver sur son territoire plus de 500 000 réfugiés syriens. Comment la communauté internationale doit-elle soutenir les efforts de la Turquie ?

Selon les estimations actuelles entre 500 et 1000 personnes franchissent chaque jour la frontière. On est donc encore loin des chiffres qui ont été mentionnés mais la solidarité internationale est très importante, l’ensemble des Etats doit aider les pays voisins, la Jordanie, le Liban, la Turquie, pour les aider à faire face à une éventuelle arrivée massive de réfugiés, qui je l’espère ne se produira pas. Nous souhaitons qu’une solution soit trouvée en Syrie. Nous sommes totalement mobilisés pour soutenir les Syriens dans cette période, d’autant plus que les Syriens ont toujours fait preuve de générosité dans l’accueil des réfugiés. Les Syriens ont accueilli 500 000 réfugiés palestiniens, et même jusqu‘à plus d’un million de réfugiés venus d’Iraq, ils ont tout partagé avec eux et ont été très généreux. Donc c’est au tour des autres pays de faire preuve de la même générosité à l‘égard du peuple syrien.

Amnesty International pense que l’UE a honteusement échoué à aider les milliers de réfugiés présents sur la frontière libyenne. Etes-vous d’accord ?

Malheureusement, le nombre de réinstallations dans l’UE offert par les Etats-membres est très faible : moins de 1000. Onespère qu’avec le soutien d’autres pays comme le Canada, l’Australie et les Etats-Unis, il sera possible de surmonter cette difficulté, mais évidemment nous aimerions vraiment avoir plus d’opportunités de réinstallation de la part de l’UE.
Il est important d’avoir un soutien fort envers ces pays qui sont en pleine transition démocratique, comme la Tunisie et l’Egypte par exemple, qui ont été si généreux en accueillant les personnes qui ont traversé les frontières, et bien ces pays font face aujourd’hui à des challenges importants en matière de développement social et économique. Et venant d’un pays qui a connu une révolution, le Portugal, il y a quelques années, je sais que l’aide internationale est absolument capitale pour préserver la démocratie. J’espère que cette aide internationale ne va pas faire défaut en Tunisie et en Egypte au moment même ou ces deux pays doivent consolider leur transition démocratique.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Belgique : l'hommage aux victimes du tunnel de Sierre