DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Damas durcit la répression après l'injonction de l'Onu

Vous lisez:

Damas durcit la répression après l'injonction de l'Onu

Taille du texte Aa Aa

Un déchaînement de violence en Syrie, comme une provocation de Bachar al-Assad au lendemain de la déclaration de l’Onu réclamant la fin des violences. Les autorités syriennes n’ont pas répondu aux injonctions du Conseil de sécurité, au contraire la répression s’accentue. Quelques 70 personnes sont mortes ce jeudi, dont 10 civils tués dans un bus. C‘était des réfugiés en route vers la Turquie, selon l’opposition.

L’organisation internationale Human Rights Watch a accusé l’armée d’utiliser à Qousseir et Idleb la même stratégie que dans la ville de Homs : bombardements, snipers, et attaques de civils tentant de fuir.

Ce vendredi, l’opposition appelle encore les Syriens à manifester, cette fois-ci en solidarité avec la capitale Damas, théâtre ces derniers jours d’attentats et de combats sanglants entre soldats et déserteurs.