DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Colonies : la mission qui agace Israël

Vous lisez:

Colonies : la mission qui agace Israël

Taille du texte Aa Aa

Il y aura donc bien une enquête internationale et indépendante sur les conséquences des colonies juives sur le territoire palestinien occupé…

La décision a été adoptée ce jeudi à Genève au conseil des droits de l’homme de l’ONU, par une écrasante majorité des 47 membres.

Un vote qualifié le lendemain “d’hypocrite” par Benjamin Netanyahou et que les colons eux-mêmes perçoivent comme une provocation de plus.

“Le fait qu’Israël soit sans arrêt utilisé comme un bouc émissaire, c’est n’est pas seulement rageant, mais c’est embarrassant pour le reste du monde, s’insurge cette habitante de la colonie de Gush Atzion. Parce qu’on permet d’utiliser des Juifs comme bouc-émissaires pour le monde entier encore une fois.”

Côté palestinien, on se félicite de cette décision qui devrait aboutir à l’envoi d’une mission dont le rôle sera notamment de dire si les droits du peuple palestinien ont été bafoués avec la construction de colonies.

“Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour forcer le gouvernement israélien à cesser la construction de colonies, y compris à Jérusalem, et à accepter les frontières de 1967 dans le but de préserver l’option d’une solution à deux Etats, a commenté Saëb Erekat, principal négociateur palestinien.”

Près d’1 demi-million de colons israéliens sont installés en Cisjordanie occupée et à Jérusalem-Est annexé, alors que les constructions se poursuivent.

Dans un récent rapport, le Parlement français allait jusqu‘à dénoner un “apartheid de l’eau” des colons au détriment des Palestiniens.