DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Une marche indienne pour dire non à l'exploitation minière de l'Equateur


Equateur

Une marche indienne pour dire non à l'exploitation minière de l'Equateur

Ils ont parcouru 700 kilomètres pour faire entendre leur voix et ont été accueillis jeudi à Quito par les forces de l’ordre. Près de 2000 Indiens d’Equateur se sont mobilisés pour une grande marche destinée à protester contre le pillage des ressources naturelles du pays.
 
La principale organisation indienne du pays réclame une loi pour encadrer la gestion de l’eau, elle s’inquiète des conséquences sur l’environnement de l’exploitation minière, en plein essor. 
 
Le président Rafael Correa a lui aussi mobilisé. Il n’entend pas choisir entre environnement et manne financière : “ L’eau ou les ressources minières, comme si on ne pouvait pas avoir les deux, mes camarades ! On ne va pas permettre qu’on nous vole cela aussi. S’il y a quelqu’un qui a défendu l’eau dans ce pays, c’est bien nous, et pas seulement avec des mots.”   
 
 
L’organisation indienne se défend de vouloir destabiliser le gouvernement mais à un an de la présidentielle, sa voix pourrait bien peser lourd. La communauté indienne qui revendique 14 millions d’habitants en Equateur a déjà provoqué dans le passé la chute de deux chefs d’Etat.
 

Prochain article

monde

Un soldat américain inculpé d'assassinats après la mort de civils afghans