DERNIERE MINUTE

Barack Obama veut dissuader la Corée du Nord de mener à bien son projet spatial, le lancement d’un satellite d’observation qui viendrait enfreindre les résolutions de l’ONU. Il s’est rendu ce matin à la frontière entre les deux Corées dans la zone démilitarisée. 28 000 soldats américains sont toujours en poste à cet endroit. A la veille du sommet sur la sécurité nucléaire qui réunira les représentants d’une cinquantaine de pays, et des Nations-Unies, Barack Obama a rencontré son homologue sud coréen, et reste déterminé à faire céder Pyongyang. Washington presse la Chine d’en “faire plus” pour convaincre la Corée du Nord de renoncer au lancement de sa fusée. Un lancement qui doit avoir lieu dans 3 semaines. Ce dimanche, la Corée du Nord est occupée à commémorer le centième jour de la mort de Kim Jong-Il, auquel a succédé son fils Kim Jong-Un. Depuis 2003, la Russie et la Chine participent aux négociations pour tenter de faire céder le régime sur ses ambitions nucléaires. Dans le cadre d’un accord récent, Pyongyang s‘était engagé à geler son programme en échange d’une aide alimentaire américaine, juste avant de faire marche arrière.