Fermer
Identifiez-vous
Merci d’entrer vos identifiants de connexion

ou Rejoignez la communauté euronews

Avez-vous oublié votre mot de passe ?

Skip to main content

Dernière Minute
  • Italie : arrestation en Sicile de 11 complices présumés de Matteo Messina Denaro, le chef de Cosa Nostra en fuite depuis 22 ans. Parmi eux figure Vito Gondola, accusé de diriger le réseau secret de communications du capo sicilien.
  • Espagne : un migrant marocain de 27 ans est mort asphyxié en voulant entrer clandestinement en Espagne. Il était caché dans une valise placée dans le coffre d’une voiture sur le ferry qui relie Melilla, au Maroc, à Almeria.
  • Syrie : un avion de combat syrien s’est écrasé sur un marché bondé à Ariha, une ville tenue par les rebelles près de la frontière turque. Le bilan se monte à moins 12 morts et de nombreux blessés, et devrait s’alourdir.
Facebook Twitter Google+ Reddit

Le nombre d’exécutions capitales a fait un bond vertigineux en 2011 par rapport à l’année précédente, selon Amnesty International. Il est passé de 527 à au moins 676 dans les pays qui pratiquent encore la peine capitale. Un chiffre qui n’inclut pas la Chine. Amnesty International a renoncé à publier une estimation chiffrée mais indique que plusieurs milliers de condamnés à mort seraient exécutés chaque année sur le territoire chinois.
“Il n’y a pas de justice indépendante en Chine, souligne Salil Shetty, le secrétaire général de l’ONG. En Iran, en Arabie Saoudite, tout se passe dans des procès secrets et ils finissent toujours par cibler des groupes particuliers de gens, souvent ceux qui sont opposés politiquement à ces régimes”.
Malgré l’augmentation des exécutions capitales, Amnesty International souligne dans un clip vidéo “qu’on se rapproche d’un monde sans peine de mort. Sur 198 pays, seuls 20 d’entre eux ont commis des exécutions en 2011. Les plus grands bourreaux sont la Chine, l’Iran, l’Arabie Saoudite
l’Irak”. Les Etats-Unis arrivent en cinquième position.

Avec Reuters

Plus d'actualités sur :