DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Avant l'élection, l'armée birmane défend son rôle politique

Vous lisez:

Avant l'élection, l'armée birmane défend son rôle politique

Taille du texte Aa Aa

A moins d’une semaine des législatives partielles au Myanmar, l’armée birmane défend son rôle politique. Devant un parterre de 13.000 soldats, le commandant-en-chef a assuré qu’il entendait soutenir les réformes mises en place par le président, au pouvoir depuis le départ de la junte militaire.

“L’armée doit respecter et obéir, mais aussi protéger la Constitution de l’Etat”, a estimé le général Min Aung Hlaing, en confiant aussi à ses soldats la tâche de “construire une nouvelle nation démocratique et moderne”.

L’opposante Aung San Suu Kyi, candidate aux élections de dimanche, veut réduire le poids politique de l’armée, un frein selon elle à une réelle démocratie. La prix Nobel de la Paix réclame un changement de la constitution.

La constitution prévoit que 25% des sièges au Parlement soient réservés aux militaires, ainsi que trois ministères.