DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'ONU attend des actes de la part de Damas


Syrie

L'ONU attend des actes de la part de Damas

Tout sera bientôt reconstruit et beaucoup mieux qu’avant. Ces promesses émanent de Bachar al-Assad dont la visite inattendue ce mardi dans le quartier ravagé de Babar Amro à Homs est loin d‘être passée inaperçue.

Une apparition toute chargée de symbole pour celui qui s‘était juré de mater la contestation dans ce qui fut son quartier général, avant que les chars et les obus du régime n’en viennent à bout.

Au même moment, Damas prenait un autre engagement, et pas des moindres, celui de respecter le plan de paix proposé par l‘émissaire de l’ONU et de la Ligue arabe, Kofi Annan.

Entre satisfaction et méfiance, les diplomates de l’ONU attendent désormais des actes.

“La première étape de la mise en œuvre de ce plan sera le retrait des armes lourdes de l’armée syrienne aux abords des populations et cela constituera un indicateur important quant à savoir si le gouvernement syrien va mettre en œuvre les engagements qu’il a pris.”

Concrètement le régime et l’opposition s’engagent, sous supervision onusienne, à abandonner l’usage des armes. Damas promet également de faciliter l’acheminement de l’aide humanitaire partout où des combats font rage et de ne pas faire entrave au travail des journalistes.

Mais ce mardi encore, un autre quartier de Homs continuait de faire l’objet de pillonnages, faisant au moins deux nouvelles victimes. Les pays arabes eux-mêmes n’hésitent plus à employer le terme de crimes contre l’humanité.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Libye: affrontements entre anciens anti-kadhafistes et miliciens toubous