DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Syrie au menu de la visite du premier ministre turc en Iran


Iran

La Syrie au menu de la visite du premier ministre turc en Iran

Situation en Syrie, coopération et nucléaire : ordre du jour chargé pour le premier ministre turc qui a entamé une visite de deux jours en Iran. Recep Tayyip Erdogan doit s’entretenir ce jeudi avec le président Mahmoud Ahmadinejad.

Sur le programme nucléaire iranien, Ankara qui s’oppose aux nouvelles sanctions contre Téhéran propose d’accueillir le 13 avril, les prochaines négociations entre l’Iran et les puissances du groupe 5 + 1. “Nous avons toujours remercié la Turquie pour sa prise de position visant à défendre le programme nucléaire pacifique de l’Iran,” affirme le premier vice-président iranien Mohammad Reza Rahimi, “la Turquie a toujours été un ami de notre pays.”

Si les deux pays se retrouvent sur le dossier nucléaire, la Syrie est en revanche un sujet de discorde. L’Iran, allié indéfectible de Damas, a fait évoluer sa position ce mercredi en annonçant son soutien au plan de paix présenté par Kofi Annan.
Rappelons qu’il n’exige pas la démission du dirigeant syrien.

D’un coté, une Turquie qui veut le départ immédiat de Bachar al-Assad, de l’autre, l’Iran qui veut protéger son allié dans la région. Le premier ministre turc est venu à Téhéran pour trouver une issue entre ces deux positions inconciliables.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Jerusalém : retrait des messages adressés à Dieu