DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les pays ouest-africains haussent le ton à l'égard de la junte malienne

Vous lisez:

Les pays ouest-africains haussent le ton à l'égard de la junte malienne

Taille du texte Aa Aa

La Cédéao, la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest a décidé hier à Abidjan l’envoi dans les 48 heures d’une délégation de plusieurs présidents pour “permettre un retour rapide à l’ordre constitutionnel” à Bamako. La délégation sera conduite par le président ivoirien Alassane Ouattara.

“Le dialogue et la concertation seront les instruments premiers de la recherche de solution. Mais nous n’hésiterons pas à utiliser toute autre option que nous dicterons les circonstances.”

Ce ton plus ferme intervient alors que la junte au pouvoir depuis le 22 mars a adopté hier soir une nouvelle constitution. Le capitaine Sanogo sera président durant la période de transition et aucun membre de la junte ne sera candidat aux élections que ce nouveau pouvoir compte organiser sans en préciser toutefois la date.

Une perspective à laquelle s’oppose Tiébilé Dramé, le président du PARENA, le Parti pour la renaissance nationale :

“Prévoir une grève générale et une journée pays mort pour atteindre l’objectif stratégique. Organiser la désobéissance civile.”

La junte a renversé le président Touré à quelques semaines de la présidentielle du 29 avril prochain pour dénoncer son échec face à l’avancée des rebelles touareg dans le nord du pays.

Un coup de force dénoncé par la communauté internationale.