DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Fuite de gaz : Total a-t-il sous estimé les risques ?

Vous lisez:

Fuite de gaz : Total a-t-il sous estimé les risques ?

Taille du texte Aa Aa

En juillet dernier, le Guardian révélait que des déversements de pétrole et de gaz ont lieu, chaque semaine, et depuis des années, dans les plateformes du groupe en mer du Nord. Le quotidien britannique affirme que 110 fuites ont été recensées entre 2009 et 2010.
La plateforme Elgin se place au deuxième rang du palmarès des pires plateformes, dans la catégorie matière dangereuse déversées.

Ce jeudi, Total a identifié l’origine de la fuite de gaz naturel qui fait craindre depuis dimanche une explosion. Malheureusement elle se situe à 4000 mètres de profondeur, et creuser un puits de secours pourrait prendre des mois. Si le vent tourne, le risque d’explosion augmente dangereusement. La torchère continue en effet à brûler à moins de 100m du lieu de l’accident.

“ Il n’y a pas de risque, assure pourtant David Hainsworth, chez Total, car la conception de la torchère tient compte des vents dominants afin que d‘éventuelles fuites de gaz soient emportées loin de la torchère.”

Total maintient deux navires anti-incendies prêts à intervenir. Selon des experts indépendants, la nappe de gaz sous la mer s‘étendrait sur 89 km2.