DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les prix WISE


learning world

Les prix WISE

En partenariat avec

Cette semaine, Learning World se concentre sur trois projets primés à Doha au sommet WISE, le sommet mondial de l’innovation éducative.

Nous vous emmenons au Maroc, au Royaume Uni et au Ghana, découvrir des approches révolutionnaires pour répandre les codes de bonne conduite, partager le savoir et promouvoir la créativité.
Maroc : sponsoriser l‘école
Premier arrêt : le Maroc avec l’organisation
Al Jisr qui implique le monde des affaires dans l’amélioration du système éducatif par l’investissement direct. Une sorte de programme d’adoption dans lequel chaque école bénéficie de l’expertise et des ressources de compagnies privées. En échange, les parrains espèrent récolter un jour les fruits de ces meilleurs standards éducatifs.

Tisser des liens entre les générations pour préparer le Maroc de demain : c’est le pari fou que s’est lancé Al Jisr, une association unique en son genre dans tout le Maghreb. Sa principale mission : mettre en relation les entreprises du secteur privé avec les écoles publiques. En plus de 10 ans d’existence, 250 établissements scolaires, du Nord au sud du pays, ont bénéficié de cette démarche.

Devenu cadre chez un grand opérateur de téléphonie, un ancien élève qui préfère rester discret, a convaincu son entreprise de signer un protocole de 3 ans avec l’école Idriss 2 de Casablanca. Il y avait urgence : pupitres cassés, façade vieillissante, sanitaires insalubres… La première étape a consisté à tout remettre à neuf.

Pour le directeur, ce parrainage a été salutaire, bien au-delà du simple aspect financier. Il a permis par exemple de donner conscience aux élèves de l’environnement qui les entoure. Une sorte de réflexe citoyen qui les conduit tout naturellement à le préserver.

Servir de passerelle, de relais, entre les entrepreneurs d’aujourd’hui et les jeunes générations : tout un engagement dans la durée pour susciter passion et engagement chez celles et ceux qui construiront le Maroc de demain.

Royaume Uni : des partenariats créatifs

Une initiative britannique visant à encourager les jeunes à utiliser au mieux leur créativité a également séduit le jury de WISE. Ce projet rassemble des professionnels des arts créatifs et des élèves, pour aider ces derniers à se préparer au monde du travail. Regardez.

Nous sommes à la Priory School de Slough, à trente minutes de train de Londres. Voilà neuf ans que l‘école orchestre des programmes de partenariats créatifs. A travers l’interaction avec des professionnels de l’art, les enfants s’amusent et apprennent.

Depuis que le gouvernement a lancé ce programme en 2002, la Priory School a fait venir des comédiens, des danseurs, des cuisiniers et des paysagistes pour partager avec les enfants des compétences qui ne s’acquièrent pas sur les bancs de l‘école.

Paul Collard, l’homme qui chapeaute le programme depuis ses débuts, estime que les économies développées ne peuvent pas rivaliser avec les puissances émergeantes dans des domaines comme la fabrication industrielle et l’extraction des ressources naturelles. Leur avenir dépend de la créativité de leurs populations.

Ghana : former les enseignants

Cap à présent sur le Ghana pour notre dernier projet. L’Afrique sub-saharienne manque d’enseignants et à cause de cela, les standards de sélection sont parfois très bas. Un programme propose ainsi aux enseignants d’améliorer leurs compétences en leur offrant une formation professionnelle.

Former des professeurs pour un enseignement de meilleure qualité, c’est l’objectif du projet TESSA. Depuis quatre ans, ce programme forme les enseignants à la pédagogie, de la maternelle au secondaire. 38 universités de différents pays d’Afrique sub-saharienne y participent. 700 professeurs utilisent aujourd’hui gratuitement TESSA et ses outils. Comme ici au Ghana.

Le projet TESSA dispense une formation diplômante aux enseignants. Le but n’est pas de révolutionner l‘éducation des plus jeunes, mais d’aider l’instituteur dans sa démarche pédagogique en l’enrichissant .

TESSA offre une gamme d’enseignements en quatre langues disponibles sur une plateforme internet. Cela permet aux instituteurs d’obtenir un soutien en ligne où qu’ils se trouvent.

Les trois autres projets primés sont BBC Janala au Royaume Uni, Connexions aux Etats-Unis et
Sueña Letras au Chili.

Le choix de la rédaction

Prochain article

learning world

Financer l'éducation