DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

"Journée de la Terre" : une quarantaine de Palestiniens blessés


Israël

"Journée de la Terre" : une quarantaine de Palestiniens blessés

Des affrontements ont éclaté ce vendredi à la frontière entre Israël et la Cisjordanie, à l’occasion de la “Journée de la Terre”. Une quarantaine de personnes ont été blessées dans les rangs des Palestiniens qui manifestaient. Ils étaient un millier à marcher en direction du point de passage de Qualandiya. Les forces de l’ordre les en ont empêchés. Les jets de pierre ont répondu aux tirs de balles en caoutchouc et aux canons à eau. Plusieurs Palestiniens ont également été arrêtés à Jérusalem-est.

Cette “Journée de la Terre “commémore la mort il y a 36 ans de six arabes israéliens qui manifestaient contre la confiscation des terrains par Israël. “(Le 30 mars) est un jour pour notre liberté, notre dignité, notre indépendance, a rappelé Saeb Erakat, membre de l’Autorité palestinienne. Et nous devons continuer à lutter pour obtenir un Etat, gagner notre liberté et notre indépendance”.

Des défilés étaient organisés ce vendredi non seulement en Cisjordanie, et à Gaza, mais aussi en Jordanie et au Liban. Par précaution, les forces de l’ordre israélienne ont bouclé l’accès aux territoires palestiniens, limité les déplacements dans Jérusalem et renforcer la surveillance des frontières avec les pays voisins. En mai dernier, des marches anti-israéliennes avaient été violemment réprimées dans la région du Golan. Une dizaine de personnes avaient alors été tuées.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

700 milliards d'euros disponibles pour aider les états européens en crise