DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'étau se resserre autour de la junte malienne


Mali

L'étau se resserre autour de la junte malienne

La junte qui a pris le pouvoir au Mali est déjà débordée par la rébellion touaregue. Alors que les militaires ont renversé le président Touré à cause du manque de moyens pour lutter contre les séparatistes, les rebelles semblent profiter de l’instabilité qui règne à Bamako.

Ils se sont emparés vendredi matin de la ville de Kidal au Nord du pays, une région en proie à une vaste offensive depuis janvier.

Les chefs d’Etat ouest-africains, empêchés d’aterrir jeudi à Bamako à cause d’une manifestation, se sont réunis en urgence à l’aéroport d’Abidjan. Ils ont menacé les militaires d’un embargo diplomatique et financier s’ils n’abandonnent pas le pouvoir avant lundi.

Le représentant spécial du Secrétaire Général de l’ONU s’inquiète des conséquences pour la population.“J’espère que les sanctions n’affecteront pas la population car les dirigeants de la CEDEAO ne veulent surtout pas que ce soit la population qui souffre.” a-t-il déclaré.“Ils veulent imposer des sanctions qui pourraient pousser la junte à changer ses positions.” a-t-il précisé.

Si la junte peut compter sur le soutien d’une partie de la population écoeurée par la corruption des anciens dirigeants, le climat se détériore d’heure en heure à Bamako. Partisans et opposants des putschistes se sont violemment affrontés vendredi dans la capitale.

Prochain article

monde

"Journée de la Terre" : une quarantaine de Palestiniens blessés