DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Turquie sceptique face à l'attitude de Damas

Vous lisez:

La Turquie sceptique face à l'attitude de Damas

Taille du texte Aa Aa

La Turquie se montre sceptique face à l’attitude du régime syrien. A la veille du sommet des “Amis de la Turquie” qui se tient dimanche à Istanbul, notre correspondant a rencontré Ahmet Davutoglu, le ministre turc des affaires étrangères. Ankara ne croit pas en l’acceptation du plan en six points de Kofi Annan par la Syrie. Depuis que Damas a donné son accord, les violences n’ont en effet pas cessé.

Selon Ahmet Davutoglu, la violence que l’on observe ces derniers jours semble indiquer que les efforts de Monsieur Annan sont exploités par le régime syrien pour gagner du temps et continuer d’employer la violence. “Monsieur Annan doit clairement s’y opposer.” a-t-il ajouté. “En tant qu‘êtres humains, nous sommes déterminés à prendre nos responsabilités à l‘égard de nos voisins syriens.” a assuré le ministre. “Nous sommes déterminés à le faire avec la communauté internationale. Mais si nos intérêts et notre sécurité nationale commencent à être menacés, alors la Turquie peut prendre toutes les mesures qu’elle veut pour sa sécurité.” prévient-il.

Le porte-parole du ministère des affaires étrangères syrien a par ailleurs annoncé à la télévision d’Etat que les tentatives pour renverser le régime ont définitivement échoué.

“Ce qui freine la solution politique, c’est l’opposition armée.” a-t-il déclaré. “La violence s’impose en Syrie, et je vous dirais que 40% de la solution se trouve dans le pays et le reste dépend de ceux qui soutiennent l’opposition depuis l‘étranger.”

Même si le régime affirme avoir vaincu la révolte, l’armée continue à bombarder sans relâche les poches de résistance rebelles comme ici à Homs.

Le quartier de Khaldiyé était frappé samedi au rythme d’une roquette par minute selon l’observatoire syrien des droits de l’homme.

De violents combats se déroulent aussi depuis l’aube dans la province de Deraa et près de Damas.