DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mali : la junte face au défi des rebelles touaregs à Gao

Vous lisez:

Mali : la junte face au défi des rebelles touaregs à Gao

Taille du texte Aa Aa

Au Mali, la situation de la junte militaire semble devenir un peu plus précaire dix jours après le coup d’Etat. Deux menaces pèsent sur les putschistes : l’isolement international et la rébellion touareg.

Concernant les groupes touaregs, ils progressent en provenance du nord. Après avoir pris vendredi le contrôle de Kidal, ils sont entrés dans la ville de Gao, qui abrite l‘état-major de l’armée pour toute la région nord du pays. Des tirs d’armes lourdes ont retenti ce samedi dans plusieurs quartiers. Les troupes régulières essaient de contenir cette offensive. “Nous allons nous battre par tous les moyens, assure le lieutenant Doumbia, qui dirige les opérations de l’armée à Gao. Je demande à tout un chacun d’avoir l’idée du patriotisme. Ensemble, nous pouvons vaincre. Ces ennemis-là ne sont pas invincibles. Nous pouvons les vaincre”.

Pour les putschistes, la seconde menace, c’est l’isolement international. Leur coup d’Etat a été très largement condamné. Les dirigeants des pays de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’ouest (Cédéao) ont donné jusqu‘à lundi à la junte pour rendre le pouvoir, sous peine de sanctions.

Les leaders de la Cédéao ont par ailleurs décidé de mettre en alerte une force de 2000 soldats, sans qu’on sache très bien l’objectif de cette force : est-ce pour s’occuper des putschistes à Bamako ou pour stopper les rebelles touaregs dans le nord ?