DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mali : les Touareg prennent Kidal, la junte ignore l'ultimatum

Vous lisez:

Mali : les Touareg prennent Kidal, la junte ignore l'ultimatum

Taille du texte Aa Aa

Au Mali, les Touaregs se sont emparés de Kidal, la grande ville du nord du pays. Résultat, les putchistes ont lancé un appel à l’aide à la communauté internationale, mais n’ont pas répondu à l’ultimatum lancé la veille par la Cedeao : “Nous réitérons notre invitation à la Cedeao d’approfondir davantage son analyse sur la situation que vit le Mali, a déclaré le capitaine putchiste Amadou Sanogo. Nous lui demandons d’analyser les raisons qui nous ont amené à cette situation.”

Jeudi, les chefs d’Etats d’Afrique de l’Ouest ont demandé aux putschistes de rentrer dans leurs casernes dans les 72 heures sous peine de blocus économique, commercial, et diplomatique.

“La sanction est très forte et même démesurée, se lamente un médecin de Bamako, parce que cette sanction n’est pas seulement contre les putschistes, c’est contre toute la population malienne, qui est déjà appauvrie avec le problème de la guerre de nord. Ca ne peut que renforcer cette situation de faiblesse ou de pauvreté du Mali.”

Alors que la situation entre pro et antiputschistes est toujours tendue, on apprenait qu’un journaliste de Radio France été agressé et menacé de mort par des militaires pro-junte, c‘était dans la nuit de mercredi à jeudi à Bamako.