DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Japon: ouverture partielle du no man's land autour de Fukushima

Vous lisez:

Japon: ouverture partielle du no man's land autour de Fukushima

Taille du texte Aa Aa

Au Japon, il est dorénavant possible d’accéder à trois villes situées dans les environs de Fukushima. Le Premier ministre avait annoncé il y a deux jours la levée de l’interdiction. C’est effectif depuis minuit.

Après l’accident nucléaire qui avait suivi le séisme et le tsunami, un no man’s land avait été instauré dans un rayon de vingt kilomètres autour de la centrale. Des milliers d’habitants avaient ainsi dû être évacués, laissant tout derrière eux.

Aujourd’hui, un an après le drame, les responsables japonais estiment que le niveau de radiation autorise les habitants à rentrer chez eux. Mais cela ne concerne que trois villes, et encore: certains quartiers restent inaccessibles.

Pour les spécialistes du nucléaire, certaines parties autour de la centrale sont tellement irradiées qu’il faudra plusieurs décennies avant de pouvoir imaginer s’y ré-installer.

L’accident nucléaire de Fukushima est considéré comme le plus grave depuis celui de Tchernobyl en 1986.