DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Myanmar : "Tata Suu" élue au Parlement (opposition)

Vous lisez:

Myanmar : "Tata Suu" élue au Parlement (opposition)

Taille du texte Aa Aa

Au Myanmar, la célèbre opposante Aung San Suu Kyi aurait décroché un siège de député au Parlement. C’est du moins ce qu’annonce son parti, la Ligue nationale pour la démocratie (LND), à l’issue des législatives partielles de ce dimanche. Les résultats officiels ne seront connus que dans plusieurs jours.

A 66 ans, “Tata Suu” comme la surnomme certains partisans, prend sa revanche politique, après de nombreuses années en prison.

C’est la première fois depuis des décennies que, dans ce pays, se tenaient des élections a priori transparentes. Une poignée d’observateurs étrangers avait été autorisée à suivre le déroulement du scrutin. Parmi eux, Robert Cooper. Ce haut-diplomate européen souligne que c’est “très positif” que des experts étrangers aient ainsi pu venir pour une élection.

Ce scrutin est perçu comme un test pour mesurer la volonté réelle des autorités d’ouvrir le système politique, verrouillé pendant des décennies par une junte militaire.

Plusieurs Birmans saluent déjà le déroulement à peu près démocratique du scrutin. Ainsi Thu Wai. Ce politicien reconnaît “(ne pas avoir) vu, cette fois, d’actes d’intimidation”. “Les gens, dit-il, semblaient libres de se déplacer et de voter. Nous, les candidats, nous avons pu vérifier ce qui se passait, jusque dans les isoloirs. On a pu parler avec les gens. Et s’il y a des choses avec lesquelles je n‘étais pas d’accord, j’avais la liberté de le dire”.

De la crédibilité de cette élection dépend une partie des relations entre le Myanmar et les pays occidentaux. Ces derniers ont laissé entendre qu’ils pourraient lever une partie des sanctions internationales qu’ils imposent au Myanmar depuis plus de quinze ans.