DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Vote au Myanmar: des irrégularités, selon l'opposition, qui espère quand même s'imposer


Birmanie

Vote au Myanmar: des irrégularités, selon l'opposition, qui espère quand même s'imposer

Les Birmans votaient ce dimanche, des élections législatives partielles considérées comme historiques : c’est la première fois depuis des décennies que dans ce pays, se tient un scrutin à peu près transparent. Cela n’a pas empêché l’opposition de dénoncer des irrégularités dans certains bureaux de vote.

Pour autant, le principal parti d’opposition, la Ligue nationale pour la démocratie, a choisi de participer au scrutin. Et sa chef, Aung San Suu Kyi, compte bien décrocher un des 45 sièges à pourvoir lors de cette élection.

Dans les rues de Rangoun, certains manifestent un réel enthousiasme. “C’est la deuxième fois que je participe à une élection”, raconte Oo Ba Myint, 74 ans. Il dit espérer que cela “amènera du changement dans le pays”. Un point de vue partagée par Shi Lar Tin, 30 ans. “Ce scrutin, dit-elle, c’est une bonne chose. Notre président veut faire bouger les choses. Et si Aung San Suu Kyi l’emporte, alors peut-être que ce sera encore mieux”.

Une poignée d’observateurs étrangers a été autorisée à suivre le déroulement du scrutin, sur place. De la crédibilité de cette élection dépend une partie des relations entre le Myanmar et les pays occidentaux. Les autorités au pouvoir depuis un an ont engagé plusieurs réformes libérales, avec l’espoir d’obtenir bientôt une levée des sanctions internationales qui pèsent sur le pays depuis plus de quinze ans.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Japon: ouverture partielle du no man's land autour de Fukushima