DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Greenpeace effectue ses propres mesures autour d'Elgin


monde

Greenpeace effectue ses propres mesures autour d'Elgin

Greenpeace a effectué lundi des mesures de pollution de l’eau et de l’air à proximité de la plateforme d’Elgin en Mer du Nord. Elle voulait avoir des informations autres que celles données par le groupe Total. Bilan: les écologistes affirment qu’une nappe huileuse s‘étend sur plusieurs kilomètres. Si la fuite de liquide aurait pris fin, 200 000 m3 de gaz s‘échapperaient encore chaque jour. Depuis leur bateau, les écologistes ont pu observer un nuage blanc s‘échapper de la plate-forme.

“C’est surtout du méthane qui s‘échappe. Le méthane est vingt fois plus dangereux pour le climat que le CO2. C’est ça qui est important.” affirme ce membre de l’organisation écologiste.

“Nous sommes aussi préoccupés qu’eux, et nous faisons tout notre possible pour arrêter la fuite le plus vite possible et minimiser l’impact sur l’environnement, qui sera relativement mineur, nous le savons déjà.” se défend le directeur de la communication de Total.

Les prélèvements effectués par Greenpeace vont être transmis à un laboratoire. Selon Total, la nappe observée est en fait un condensat de gaz, censé s‘évaporer. Le groupe affirme dépenser un
million de dollars par jour dans les opérations de colmatage.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

30 ans après, Britanniques et Argentins commémorent la guerre des Malouines sur fond de tensions