DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les tribus libyennes continuent à se déchirer

Vous lisez:

Les tribus libyennes continuent à se déchirer

Taille du texte Aa Aa

Dans le sud du pays, les violences ont fait près de 150 morts en une semaine. C’est une simple tentative de vol de voiture qui aurait mis le feu aux poudres dans la ville de Sebha. D’anciens combattants anti-kadhafistes s’opposent à des guerriers toubous, pour la plupart originaires du Tchad. Près de 400 personnes ont été blessées. La moitié d’entre elles a été hospitalisée à Tripoli.

Malgré les heurts, le gouvernement intérimaire dirigé par le Premier ministre Abdourrahim el Keib fait bonne figure. Il a annoncé hier un énième cessez-le-feu entre les deux camps. Une trêve à laquelle les observateurs ne croient guère.

Le cabinet peine à imposer son autorité. En février déjà des dizaines de personnes avaient été tuées dans des affrontements entre différentes tribus dans le sud-est de la Libye.