DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Ligue du Nord dans l'oeil du cyclone après la démission de son trésorier


Italie

La Ligue du Nord dans l'oeil du cyclone après la démission de son trésorier

Francesco Belsito avait été inculpé auparavant de financement illégal et de détournements de fonds publics. Deux autres responsables du parti populiste désormais dans l’opposition au gouvernement Monti sont impliqués dans des opérations financières en Tanzanie et à Chypre. L’enquête ouverte à Milan est également menée à Naples et Reggio de Calabre. Des contacts avec la N’drangheta, la mafia calabraise auraient été mis en évidence.

Des perquisitions ont également eu lieu au siège milanais de la Ligue.

L’une des figures du parti, l’ex-ministre de l’Intérieur Roberto Maroni a salué la démission de Belsito. Il réclame désormais le ménage dans les comptes de la formation qu’il qualifie de victime.

Belsito aurait par ailleurs affirmé aux enquêteurs que certaines sommes détournées auraient servi à financer des travaux dans une villa d’Umberto Bossi, le chef du parti. Son fils aurait aussi bénéficié de cet argent.

Un coup dur pour la Ligue du Nord qui s’est toujours présentée comme un parti anti-corruption et alors que se profile des municipales dans le nord et le centre de l’Italie début mai.

Prochain article

monde

Romney veut accentuer son avance sur Santorum lors de trois nouvelles primaires