DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La gestion politique de la tuerie de Toulouse : qu’en pensent les Français ?

Vous lisez:

La gestion politique de la tuerie de Toulouse : qu’en pensent les Français ?

Taille du texte Aa Aa

La gestion politique de la tuerie de Toulouse : qu’en pensent les Français ?

A seulement trois semaines du premier tour des élections présidentielles, quel a été l’impact de la tuerie de Toulouse sur l’opinion publique? Lors d’un baromètre d’intention de vote pour l’élection présidentielle publié le 28 mars, TNS Sofres a interrogé les électeurs sur ce qu’ils pensaient du comportement des différents candidats. Conclusions et analyse des résultats avec Emmanuel Rivière, directeur du département « Stratégie et Opinion » de l’institut de sondage TNS SOFRES.

Les Français approuvent l’attitude des candidats. Selon Emmanuel Rivière, « les Français saluent la gestion du drame de Toulouse par les candidats en course à la présidentielle. Les Français craignaient, en effet, une récupération politique et ont trouvé plutôt approprié le discours de Nicolas Sarkozy. Ils auraient trouvé irrespectueuse, une tentative de récupération.»

Sarkozy avantagé. « François Hollande fut moins visible pendant le drame de Toulouse, il n’avait pas la légitimité du Président sortant. Nicolas Sarkozy bénéficiait, quant à lui, d’une meilleure visibilité. Il occupait seul la scène car il incarnait la nation toute entière. Les Français ont apprécié l’attitude de rassemblement du Président et l’ont trouvé à la hauteur de sa fonction. Il a trouvé le ton juste à travers un discours unitaire. Les Français avaient besoin d’être rassurés. Le drame de Toulouse a contribué à une amélioration de l’image du Président sortant. Cette évolution serait-elle suffisante pour rattraper la déception que suscite le Président sortant? »
Selon l’étude TNS Sofres les drames de Toulouse et de Montauban ne bouleversent pas le rapport de force du premier tour: 76% des Français estiment en effet que “Nicolas Sarkozy était à la hauteur de la fonction présidentielle”. (NDLR : depuis la réalisation de cet entretien, la côte du Président sortant est remontée dans les sondages, notamment suite à la vague d’arrestations dans les milieux islamistes). Selon la séquence 9 TNS SOFRES , Il progresse du coup de 3 points à 45% au second tour tandis que François Hollande recule de 3 points à 55% par rapport à la mi-mars.

Evolution des thèmes de campagne. « La tuerie de Toulouse n’a pas fait ressurgir les questions d’immigration et les problématiques identitaires au premier plan des thèmes de campagne. Ces thématiques étaient déjà présentes lors des élections de 2002 et 2007. Néanmoins, il faut rester vigilant car il y a un fond islamophobe en France qui existe et qui se vérifie par amalgame».
Au contraire, la dernière vague de mars analysée par TNS Sofres montre que les questions du « chômage et de l’emploi » (78%), de la « santé et de la qualité des soins » (54%) ou de « l‘école et de la qualité de l’enseignement” (46%) sont les thèmes prioritaires. Les Français restent, en revanche, partagés sur le poids à accorder aux questions d’insécurité : 23% des Français estiment « que c’est une de leurs préoccupations ».

———————————————————————————————————-

L’étude TNS Sofres / Sopra Group fut réalisée par téléphone les 26 et 27 mars 2012 pour iTélé auprès d’un échantillon de 1000 personnes représentatif de la population âgée de 18 ans et plus et inscrits sur les listes électorales. Méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage) et stratification par région et catégorie d’agglomération.

Etude au format PDF