DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le portugal sur la bonne voie


Portugal

Le portugal sur la bonne voie

Le Portugal est sur la bonne voie, mais des risques et défis demeurent. C’est le diagnostic de la Commission européenne sur les comptes portugais suite à la dernière évaluation de la Troika UE-BCE-FMI réalisée fin février.

Lisbonne pourra revenir en 2014 pour se financer à 100% sur les marchés, lorsque le plan de sauvetage accordé en mai 2011 aura touché à sa fin.

Le montant total de l’aide s‘élève à 78 milliards d’euros, Lisbonne a déjà perçu presque 49 milliards, une quatrième tranche de 14,9 milliards vient d‘être débloquée.

En échange, le gouvernement de centre-droit de Pedro Passos Coelho a dû faire des réformes structurelles draconiennes : la plus récente touche le marché du travail. Pour améliorer la productivité, elle supprime des jours fériés, réduit les congés payés et le coût des licenciements.

Les coupes budgétaires ont permis de ramener le déficit à 4,2% du PIB cette année, alors que la dette monte à 115% du PIB en 2013, selon les prévisions de la Commission européenne.

Le revers de la médaille, c’est la récession dans laquelle le pays est plongé. La conjoncture économique qui s’est aggravée à la fin 2011 rend plus sombres les prévisions pour 2012 : recul de 3,25% du PIB et chômage, à 15% en février, qui pourrait encore s’accroître en fin d’année.

Le chômage et le malaise social sont les principaux défis du gouvernement. Pour cet analyste, le Portugal aurait dû faire les réformes plus tôt:

Joao Cesar das Neves :
“Nous avons perdu beaucoup de temps, c’est stupide. L’Espagne, par exemple, qui a des problèmes plus importants, a commencé beaucoup plus tôt que nous l’avons fait. Ils ont évité bien des difficultés que nous avons. Ils ont agi dès 2009, nous avons commencé en 2011, c’est une grosse erreur que nous avons maintenant à gérer.”

L’autre visage de la crise, c’est l’appauvrissement de la population et des classes moyennes. Cette banque alimentaire à Lisbonne nourrit 300 000 personnes de la capitale portugaise.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Turquie : la fin d'une ère