DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Grèce rend hommage au "martyr" de la place Syntagma


Grèce

La Grèce rend hommage au "martyr" de la place Syntagma

Il est devenu le symbole de la crise, ce retraité qui s’est tiré une balle dans la tête, devant le parlement grec. Au lendemain du drame, les hommages se multiplient, au pied du cyprès où Dimitris Christoulas s’est tué.

Pour ce suicide, les Grecs ont immédiatement blâmé le gouvernement, et sa cure d’austérité, imposée par les bailleurs de fond internationaux.

La presse présente le retraité comme un martyr, espère que son acte désespéré réveillera les consciences des politiques.

Les deux grands partis présentent leurs condoléances, mais les sondages leur promettent une déroute aux législatives anticipées du 6 mai.

Le FMI se dit profondément attristé par la tragédie, mais toutes ces sollicitudes n’apaisent pas les Grecs, qui manifestaient encore ce jeudi.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Italie: démission d'Umberto Bossi à la Ligue du Nord