DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

100 ans après, la nostalgie "Titanic"


Royaume-Uni

100 ans après, la nostalgie "Titanic"

C’est un voyage en bateau un peu particulier. Une reconstitution de la célèbre croisière du Titanic qui s’est achevée, il y a cent ans presque jour pour jour par le naufrage que l’on sait. 1 309 passagers exactement se sont inscrits, le même nombre qu’il y a un siècle. Qu’ils soient passionnés, historiens ou descendants d’anciens passagers du Titanic, ils sont partis de Southampton dans le sud de l’Angleterre. Comme il y a cent ans, deux escales sont prévues, l’une à Cherbourg en France, l’autre en Irlande.

“ J’ai un lien familial avec cet événement, parce que mon grand-père a embarqué sur le Titanic comme steward de première classe et il a survécu grâce au bateau de sauvetage numéro 13, raconte un homme. L’une des choses qui me rend le plus impatient, c’est d’arriver à New York et de voir la statue de la Liberté parce que j’imagine que sur le Titanic, il se disait que c‘était quelque chose qu’il ne reverrait plus jamais jusqu‘à ce qu’il reçoive l’ordre d‘évacuer le navire à bord d’un canot de sauvetage.”

Le Balmoral doit arriver arriver à New York dans dix jours.
Par précaution et contrairement au Titanic, le nombre de bateaux de sauvetage est suffisant pour évacuer l’ensemble des passagers.

Prochain article

monde

Bruxelles paralysée par une grève des transports