DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Mali : début de la transition politique


Mali

Mali : début de la transition politique

Le président de l’Assemblée nationale malienne est arrivé à Bamako ce samedi en provenance du Burkina Faso, où il se trouvait au moment du coup d’Etat du 22 mars. En vertu de l’accord-cadre conclu entre la junte et les médiateurs, c’est lui, Dioncounda Traoré, qui doit assurer l’intérim à la tête de l’Etat.

Peu après son arrivée, il a salué la décision des putschistes de rendre le pouvoir aux civils. Un Premier ministre de transition doit à présent être nommé, avec pour mission, entre autres, d’organiser à terme, des élections. Mais surtout, les instances de la transition vont devoir gérer l‘épineux dossier du nord du Mali.

Les rebelles touaregs du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) ont pris, par les armes, le contrôle de ce territoire, appelé Azawad, et ils en ont proclamé l’indépendance ce vendredi. Cette sécession a été immédiatement rejetée, notamment par l’Union africaine.

Pour ramener la paix dans cette région, le nouveau pouvoir à Bamako semble avoir deux options : négocier avec les touaregs ou utiliser la force, en cas d‘échec des pourparlers.

Prochain article

monde

Quinze disparus après l'effondrement d'un pont en Turquie