DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Inquiétudes en Asie du sud-est à l'annonce du lancement d'une fusée nord-coréenne.

Vous lisez:

Inquiétudes en Asie du sud-est à l'annonce du lancement d'une fusée nord-coréenne.

Taille du texte Aa Aa

Une fusée nord-coréenne de longue portée doit être lancée entre le douze et le seize avril, officiellement,pour mettre en orbite un satellite d’observation terrestre, et n’a qu’un objectif civil, au cours d’une semaine de célébration en Corée du Nord : centenaire de la naissance de son fondateur, cérémonies de mise en avant du nouveau leader Kim Jong-Un.

Mais cette version ne convainc pas la communauté internationale qui s’inquiète. Pour les États-Unis et leurs alliés, sud-coréens et japonais, il pourrait bien s’agir d’un test déguisé de missile balistique à longue portée, qui pourrait être suivi d’un essai nucléaire.

Le ministre sud-coréen des affaires étrangères a dénoncé dans ce lancement une provocation destinée selon lui à “menacer la paix et la stabilité dans la péninsule coréenne et le nord-est de l’Asie. Il a conclu en disant : “nos militaires sont prêts à défendre le peuple sud-coréen”.

L’armée sud-coréenne et les forces d’autodéfense japonaises ont été mises en alerte et menacent d’abattre le lanceur s’il dévie de sa route.
Le Japon a déployé des missiles sol-air Patriot au cœur de Tokyo et deux autres bases ont été préparées dans la région pour protéger la capitale.
La Chine, principal soutien de Pyongyang a appelé toutes les parties à la retenue.