DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Damas affirme retirer ses troupes mais les violences se poursuivent

Vous lisez:

Damas affirme retirer ses troupes mais les violences se poursuivent

Taille du texte Aa Aa

D’un côté le discours : les forces syriennes auraient commencé à se retirer de plusieurs villes. De l’autre, les actes et les bombardements qui se sont poursuivis ce mardi comme ici à Homs où 26 personnes auraient été tuées. Selon les opposants, un millier de personnes auraient trouvé la mort depuis que Damas a officiellement accepté le plan Annan le 2 avril.

Le chef syrien de la diplomatie, lui, déroule un discours qui se veut emprunt de bonne volonté.
“ Nous avons déjà retiré une partie de nos troupes de plusieurs provinces syriennes”, a affirmé Walid al-Moualem. “ Nous pensons aussi que le cessez-le-feu doit être concomitant avec l’arrivée des observateurs internationaux en Syrie.”

La Russie, longtemps considérée comme un soutien indéfectible de Bachar al-Assad, estime que sa patience a des limites.
“ Je vous dirai franchement que nous avons fait part de notre évaluation de la situation à nos collègues syriens “, a déclaré Sergueï Lavrov. “ Nous pensons que leur démarche aurait pu être plus active pour appliquer le plan Annan.”

Les rebelles de l’armée syrienne libre ont donné 48 heures au régime pour cesser le feu et retirer ses troupes sous peine de reprendre leurs attaques contre les forces gouvernementales.