DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'opposition syrienne prend acte du non-respect du plan Annan


Le bureau de Bruxelles

L'opposition syrienne prend acte du non-respect du plan Annan

L’opposition syrienne en exil prend acte du non-respect du plan Annan et elle craint le pire pour la suite. Pour deux membres du Conseil national syrien interrogés par euronews, la répression se poursuit au mépris des engagements pris par le régime :

“ A mesure que le Conseil national syrien s’ouvre à de nouvelles composantes, les représailles et le nombre de victimes augmentent “ , explique Bassem Hatahet, membre du CNS. “ Les blessés et les prisonniers sont de plus en plus nombreux. Donc le plan Annan n’aboutit pas aux résultats espérés. Et aujourd’hui, ce ne sont plus des initiatives qu’il faut mais des décisions efficaces sur le terrain. “

L’opposition dit placer ses derniers espoirs dans la prochaine réunion des “ Amis de la Syrie “, dont on ne connaît pas encore la date.

“ En réalité, jusqu‘à maintenant, le plan Annan n’a pas apporté de solution pour faire cesser la violence en Syrie. Et d’une conférence internationale sur la Syrie à l’autre, des milliers de personnes meurent et des milliers d’autres fuient le pays. Le peuple syrien et l’opposition ne peuvent qu’espérer que la conférence de Paris soit la dernière et qu’elle soit décisive pour mettre un terme à la violence “ , nous confie Georges Chachan, un autre représentant de l’opposition.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Casse-tête des immatriculations à l'étranger : Bruxelles veut simplifier la procédure