DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"La cabane au fonds des bois", sans écureuils, avec hémoglobine

Vous lisez:

"La cabane au fonds des bois", sans écureuils, avec hémoglobine

Taille du texte Aa Aa

La cabane au Canada de Line Renaud est blotie au fonds des bois et on y voit des écureuils sur le seuil. La cabane dans les bois du réalisateur Drew Goddard est nettement moins accueillante. Mais ça, les cinq protagonistes de ce thriller-horreur, des amis partis pour y passer le week-end ne le savent pas.

Fran Kanz joue le camé de la bande : “On s’est entraîné pendant deux semaines avant le début du tournage et Chris (Hemsworth) apprenait à faire de la moto, Kristen (Connolly) et Jesse (Williams)apprenaient à faire de la plongée pour une scène qui se déroule dans l’eau et moi en fait j’ai pris des cours de joint. J’ai roulé des joints. J’allais dans les bureaux de la production et je roulais des joints pendant deux heures tous les matins. J’améliorais ma technique de roulage de joint et après je fumais différentes sortes d’herbe sur différents supports.”

Kristen Connolly, elle, n’a pas eu besoin de prendre des cours pour crier juste. Ingrédient essentiel d’un bon film d’horreur, avec le sang, bien sûr : “J’ai toujours su crier comme ça. Parfois je jouais dans le jardin et ma mère sortait de la maison en courant, croyant qu’on essayait de m’enlever, ou qu’il s‘était passé quelque chose d’horrible. Et moi j‘étais juste en train de m’amuser.” (…) “Pour tout ce qui touche au sang, vraiment, vous n’imaginez pas combien de fois il faut pour le mettre, l’enlever, et que ce soit parfaitement raccord avec la fois d’avant ou celle d’après. Tout ça c’est très intense, et ça été une grosse journée de tournage.”

Sorties francophones de La cabane au fonds des bois, le 25 avril en Belgique, le 2 mai en France.