DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La date-butoir de l'ONU à Damas expire, les violences redoublent

Vous lisez:

La date-butoir de l'ONU à Damas expire, les violences redoublent

Taille du texte Aa Aa

Le délai fixé par l’ONU à Damas a expiré sans que le régime ne manifeste le moindre signe qu’il cesse ses attaques contre les civils. Au contraire, hier a été une journée particulièrement sanglante. Environ 150 personnes auraient été tuées, en grande partie des civils. 115 d’entre eux auraient trouvé la mort dans des bombardements de l’armée syrienne dans la province d’Idlib, dans le nord-ouest.

Des violences ont éclaté également à Homs, Hama, Douma, dans la banlieue de Damas ou bien encore à Deraa, l’un des foyers de la contestation. Les hélicoptères ont par ailleurs bombardé les villes de Kagarzita, dans la province de Hama et de Latamna où 35 civils, des femmes et des enfants pour la plupart, ont péri.

Le plan de sortie de crise de l‘émissaire Kofi Annan avait été accepté par Damas il y a une semaine. Il prévoit que l’armée se retire des villes dès ce matin avant un arrêt total des violences dans les 48 heures. Mais le régime syrien a exigé dimanche des garanties écrites de l’opposition avant de retirer ses troupes.