DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La présidente brésilienne exprime ses désaccords sur la politique monétaire et l'Iran

Vous lisez:

La présidente brésilienne exprime ses désaccords sur la politique monétaire et l'Iran

Taille du texte Aa Aa

Reçue hier pour la première fois à Washington par Barack Obama, Dilma Rousseff a dénoncé l’afflux de liquidités provoqués par les choix monétaires de la Réserve Fédérale et de la Banque Centrale Européenne. Sixième économie mondiale, le Brésil a vu ses taux de changes augmenter ce qui a rendu ses exportations moins compétitives, un risque pour sa croissance selon Dilma Rousseff.

Le chef de la Maison Blanche n’a pas réagi aux reproches de son invitée et il s’est contenté de la qualifier de “bonne amie”.

Dilma Rousseff s’est en outre inquiétée des
conséquences des sanctions infligées à l’Iran sur les tensions au Moyen-Orient et sur le prix du pétrole.

Malgré ses différences d’approches, l’axe Brasilia-Washington est de plus en plus fort. Les deux chefs de la diplomatie ont ainsi signé un accord aéronautique pour favoriser ce secteur dans les deux pays.