DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les transports en communs bruxellois restent à l'arrêt

Vous lisez:

Les transports en communs bruxellois restent à l'arrêt

Taille du texte Aa Aa

Quatre jours après la mort tragique d’un des leurs, les employés des transports publics de la capitale belge ont décidé de maintenir à l’arrêt bus, trams et métros.
 
Pour renforcer la sécurité sur le réseau, le gouvernement a annoncé l’affectation de 400 policiers supplémentaires à partir de juin et le recrutement de 50 agents d’intervention.
 
La ministre de l’Intérieur dit vouloir aller plus loin. Joëlle Milquet : “Je veux adapter la loi sur le gardiennage, notamment ce qui concerne les compétences des agents de sécurité dans les transports en commun pour faire en sorte qu’ils puissent contrôler et exiger les cartes d’identité, ce qui n’est actuellement pas le cas. Je veux faire en sorte que quand ils arrêtent quelqu’un parce qu’il y a une incivilité ou une infraction, qu’ils n’aient pas à le relâcher après 30 minutes si la police n’est pas arrivée”.
 
Les syndicats estiment que les propositions du gouvernement ne sont pas encore suffisante.
 
Iliaz Tahiraj, 56 ans, superviseur de la société des transports, est mort samedi alors qu’il intervenait sur les lieux d’un accident entre un bus et une voiture.
Frappé au visage, il est décédé peu de temps après à l’hôpital. L’agresseur s’est rendu à la police.