DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mort d'un journaliste, Beyrouth demande timidement des explications à la Syrie

Vous lisez:

Mort d'un journaliste, Beyrouth demande timidement des explications à la Syrie

Taille du texte Aa Aa

Le Liban réagit timidement après la mort d’un cameraman à la frontière syrienne.

Beyrouth a demandé à Damas de faire la lumière sur les circonstances du décès d’Ali Chaabane, 32 ans, reporter d’image de la chaîne al-Jadeed, dont la voiture a été criblée de balle par des soldats syriens.

Le gouvernement libanais mené par Najib Mikati est dominé par le Hezbollah, un allié du régime de Bachar el-Assad.

Côté Syrien, l’agence officielle Sana affirme que les soldats n’ont fait que riposter à une agression terroriste.

C’est la première fois qu’un journaliste est tué à la frontière entre les deux pays.

Toutefois plusieurs incidents ont eu lieu depuis le début de la révolte en Syrie. Ainsi, des incursions en territoire libanais ont été rapportées ainsi que des tirs de roquette.