DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

De l'huile d'olive... électrique

Vous lisez:

De l'huile d'olive... électrique

Taille du texte Aa Aa

Arturo Portugal, Ingénieur au CRIC :

“Nous sommes en train d’améliorer le processus d’extraction de l’huile par le biais d’une technologie basée sur des pulsation d’un champ électrique”.

Voici une nouvelle façon de presser l’une de nos plus anciennes ressource : les olives.

Ici à Malagon, dans le centre de l’Espagne une petite société est en train de tester une nouvelle forme électrifiée d’extraction d’huile.

Aniceto Gómez, propriétaire du moulin d’huile d’olive Aceites Malagón :
“Nous sommes une entreprise familiale créée il y a 30 ans avec une grande volonté d’innover. Dans notre propre moulin à huile nous produisons 700 tonnes d’huile d’olive par an.

L’idée est de faire subir un choc électrique aux olives avant de les presser.

Les brèves pulsations d’un fort champ électrique élargi les pores dans la membrane cellulaire ce qui simplifie l’extraction.

Arturo Portugal :
“Les pulsations électriques générées par cette machine passent par cette chambre de déchargement. La pâte qui vient du marteau passe par ces tubes et est ensuite traitée dans cette chambre”.

Résultat : on obtient plus d’huile de la matière première. De plus le fait de forcer les pores à s’ouvrir permet d’obtenir une meilleure huile des fruits qui ne sont pas tout à fait mûrs.

Aniceto Gómez :

“Pour obtenir une huile de bonne qualité il faut avoir des olives les plus vertes possibles et travaillées à la plus basse température possible. Ce projet peut faciliter notre travail avec des olives complêtement vertes sans aucun chauffage à température ambiante”.

Le moulin pilote traite six litres de pâte d’olive par seconde. Quand la technologie aura fait ses preuves dans le cadre d’un projet européen elle pourra être développée à une plus large échelle.

Arturo Portugal :

“Les marchés émergeant en dehors de l’Europe produisent de l’huile d’olive d’une façon beaucoup plus compétitive que l’Europe. Et ce projet propose aussi d’améliorer la compétitivité des moulins à huiles de tailles modeste ou moyenne en augmentant leur productivité”.