DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Détentions secrètes : le Parlement européen repart en croisade

Vous lisez:

Détentions secrètes : le Parlement européen repart en croisade

Taille du texte Aa Aa

Exhumer les secrets sur les détentions illégales de la CIA en Europe. Le Parlement européen n’y a pas renoncé. Six ans après les premières révélations sur l’enlèvement, la torture et la détention sur le sol européen de personnes suspectées de terrorisme par la CIA, il prépare un nouveau rapport et a convié des experts pour en parler. La plupart dénoncent la non-coopération des pays européens.

“ Dans certains Etats membres, rien n’a été fait pour enquêter réellement. Je pense qu’il est très important qu’il soit obligatoire non seulement de ne pas torturer et de ne pas être complice de tortures, mais aussi d’enquêter et de rendre des comptes “ , regrette Gerald Staberock de l’Organisation mondiale contre la torture.

Parmi les pays impliqués, la Pologne et la Roumanie qui auraient abrité des prisons secrètes, mais aussi la Lituanie, le Royaume-Uni ou encore le Danemark. Or les gouvernements invoquent le classement confidentiel pour ne pas fournir les informations demandées.

“ L’Union européenne, constatant la défaillance ou les difficultés des Etats membres, devrait se saisir pleinement de cette affaire pour obtenir la mise à disposition, finalement, des informations qui sont aujourd’hui accessibles “ , demande Hélène Flautre.
La rapporteuse du Parlement européen en appelle donc à la mobilisation de toutes les institutions européennes. Elle doit rendre son rapport en juillet et le soumettre au vote de l’hémicycle en septembre.