DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Imaginez un jeu d'échecs pas comme les autres.


hi-tech

Imaginez un jeu d'échecs pas comme les autres.

Le joueur est seul, assis, immobile.
Il a les yeux rivés sur un écran et sur l‘échiquier… c’est son cerveau qui joue.

L’activité cérébrale du joueur est analysée grâce à ce bonnet hérissé de câbles qui transmet ses intentions à un ordinateur. Bienvenue à l’Institut de technologie de Berlin, où l’on joue aux échecs sans les mains.

“On a mis en place une interface entre le cerveau et l’ordinateur”, explique le chercheur Michael Tangermann. “Le logiciel parvient à lire l’intention du joueur et il la convertit en un mouvement. Le joueur doit donc imaginer quelle pièce il veut déplacer et où il veut la déplacer. Là, l’ordinateur comprend et il matérialise le mouvement sur l’ordinateur. On peut donc jouer sans les mains”.

Le joueur enfile un bonnet électroencéphalographe. Des électrodes mesurent alors en temps réel son activité cérébrale en certains points-clés. Elles détectent quelle pièce veut être déplacée et où elle veut être déplacée. Le logiciel interprète les ondes du cerveau et modélise les mouvement sur écran.
Cet expérience est incroyable. Et elle n’a rien d’un gadget.

“L’objectif de cette expérimentation est d’aider les personnes handicapées qui ne peuvent pas physiquement jouer aux échecs ou qui ne peuvent pas communiquer”, souligne le chercheur allemand. “Ces personnes sont souvent aussi capables que les valides. On veut leur donner la possibilité de montrer ce dont elles sont capable”.

Les ingénieurs sont conscients qu’il faudra encore apporter de nombreuses améliorations à ce système. Prochain objectif : le miniaturiser.

Le choix de la rédaction

Prochain article

hi-tech

Micro-bloggeurs en herbe