DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Clips de campagne : chacun son style


France

Clips de campagne : chacun son style

C’est parti ! Depuis lundi la campagne électorale est officiellement lancée.Chaque soir après le journal de 20H, France 2 diffuse les clips officiels des candidats. Des clips, très différents les uns des autres , élaborés avec soin par les équipes de communication. Décryptage.

La droite classique

Marine Le Pen et Nicolas Sarkozy sont mis en scène dans des dispositifs très simples. Un fond uni, de couleur bleue avec le slogan de leur parti. Regard caméra, les deux candidats s’adressent aux citoyens en face à face. Même schéma pour Nicolas Dupont-Aignan qui conclut tout de même sur quelques extraits de meeting.

La gauche et le centre : le mélange des genres

Choix de réalisation ou économies de frais de tournage ? Les candidats du centre et de la gauche s’appuient largement sur les images de leurs rassemblements et de leurs déplacements officiels pour alimenter leurs clips. François Bayrou et Jean-Luc Mélenchon rythment leurs messages entre discours posé – sur fond rouge ou nuageux – et extraits de meetings. De son côté François Hollande alterne extraits de meeting et archives sur fond de musique de film pour accompagner ses propos.

Arthaud et Poutou, les « Monsieur et Madame Tout le monde »

« Comme la majorité d’entre vous, je suis un salarié et je vis de mon travail.» Phillipe Poutou, marchant dans la rue, entame son clip par ces mots. Tout comme Nathalie Arthaud, filmée dans les locaux d’une entreprise, le candidat du NPA se met en scène dans ce qui représente le quotidien des Français. Pour ces défenseurs des travailleurs et des classes populaires l’objectif est clair : les électeurs doivent s’identifier au candidat.

La lettre à la France d’Eva Joly

Dans cette série de clips officiels, la candidate d’Europe Ecologie-Les Verts se distingue. Dans une lettre adressée aux citoyens français, Eva Joly égrenne ses propositions. Son clip est le seul à laisser entrevoir les coulisses du tournage et à prendre une forme moins formelle que ses adversaires.

Je vous avais prévenu…

Le candidat du parti Solidarité et Progrès, Jacques Cheminade, suit un schéma classique pour la réalisation de son clip. Fond blanc et logo orange en guise de décor. La spécificité de son clip tient dans l’archive datant de 1995 qui lui sert d’ouverture.

Prochain article

monde

David Cameron en Birmanie : "Il y a une vraie perspective de changement"