DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Corée du nord: tension croissante


Corée du Nord

Corée du nord: tension croissante

L’annonce même de la mise en orbite d’un satellite par la Corée du nord avait produit un tollé dans la région. Considéré par les Japonais et les Sud-coréens comme un test déguisé de tir de missile ballistique, son échec a été un soulagement, notamment sur la principale place financière de la région, la Bourse de Tokyo, repartie à la hausse.

Mais Pyongyang n’en restera pas là, selon un expert russe, Yuri Karash: ““Je suis sûr que les nord- coréens vont poursuivre leur programme spatial, parce que, pour eux l’annuler serait un coup porté à leur régime, parce qu’ils prétendent que leur régime a créé un environnement très favorable à la science et la technologie, et s’ils cessaient d’aller maintenant dans l’espace, cela signifierait que, en fait, ils n’ont pas établi ces conditions favorables au développement de la science et la technologie. Ils ne peuvent pas annuler pour des raisons idéologiques. Ils iront de l’avant. “

Lancement de satellite, ou test ballistique, quoiqu’il en soit, il en va du prestige du régime de Pyongyang. Une démonstration de force ratée cette fois, et qu’il réitérera, c’est sur, comme une nouvelle provocation du point de vue de ses voisins :

Toshimitsu Shigemura, Waseda University professor: “ La possibilité d’un essai nucléaire est assez élevé. Je pense qu’il y aura probablement de nouvelles sanctions ou qu’elles seront renforcées par les États-Unis et la Corée du Sud. Et la Corée du Nord va probablement chercher des manières de ne pas céder à la pression extérieure et pour ça, elle tentera un essai nucléaire”.

Les tensions se sont multipliées depuis avril 2010, après le torpillage d’un navire de guerre sud-coréen non loin de la frontière maritime entre les deux voisins. Accusée par la Corée du sud, Pyongyang a toujours nié sa responsabilité.

Quelques mois plus tard, nouvel incident, avec des tirs d’artillerie sur l‘île frontalière de Yong-pyeong. La Corée du nord proteste ainsi contre les exercices militaires conjoints de la Corée du Sud et des USA tout près de la frontière.

Entre chaque crise, il y a le peu d’espace pour des tentatives de négociations, visant à désamorcer la menace nucléaire nord!coréenne. Une menace que brandit ce pays pauvre et aux abois pour prendre du poids face aux grosses puissances économiques qui la cernent .

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Pétrole : le ton monte entre l'Argentine et l'Espagne