DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

David Cameron en Birmanie : "Il y a une vraie perspective de changement"

Vous lisez:

David Cameron en Birmanie : "Il y a une vraie perspective de changement"

Taille du texte Aa Aa

David Cameron poursuit sa tournée historique en Birmanie, la première d’un dirigeant occidental depuis le coup d’Etat militaire de 1962. Le Premier ministre britannique est venu saluer les réformes menées par le gouvernement actuel qui a succédé à la junte en mars 2011.

Il s’est rendu à Rangoun pour rencontrer Ang San Suu Kyi. La lauréate du prix Nobel de la paix vient d‘être élue députée, lors des élections partielle du 1er avril. Avec 43 sièges sur 665, son parti, la Ligue nationale pour la démocratie (LND), est la première force d’opposition du pays.

Et David Cameron est venu lui apporter son soutien : “La Birmanie ne devrait pas être si pauvre, le pays n’aurait pas dû tant souffir pendant la dictature, et si longtemps. Ca ne devrait pas être ainsi. Mais il y a une vraie perspective de changement. Je suis tout à fait engagé à travailler avec vous (ndlr : Ang San Suu Kyi) pour aider à ce que le pays mettent en oeuvre ces changements.”

Avant Rangoun, David Cameron a fait une première escale dans la capitale birmane,
Naypyidaw. Il s’est entretenu avec le président Thein Sein. Il a notamment envisagé la possibilité que les sanctions de l’Union Européenne qui pèsent sur le pays soient suspendues, à l’exception de l’embargo sur les armes.