DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pétrole : le ton monte entre l'Argentine et l'Espagne

Vous lisez:

Pétrole : le ton monte entre l'Argentine et l'Espagne

Taille du texte Aa Aa

Le malaise entre l’Espagne et l’Argentine se fait de plus en plus pesant : il couve depuis des semaines, en raison de rumeurs sur une prise de contrôle par l’Etat argentin de YPF, filiale à 57% du groupe pétrolier espagnol Repsol. Ces tensions ont dégénéré vendredi en une poussée de fièvre diplomatique inédite, le gouvernement espagnol convoquant l’ambassadeur argentin à Madrid.
Jeudi, le ministre espagnol de l’industrie José Manuel Soria avait le premier haussé le ton vis-à-vis de Buenos Aires.
130
“S’il y a quelque part dans le monde des actes d’hostilité contre les intérêts d’entreprises espagnoles, le gouvernement les interprètera comme une hostilité contre le gouvernement espagnol et l’Espagne”.
142
Buenos Aires dont le décret-loi sur la nationalisation de YPF serait prêt, reproche à Repsol, maisonm-mère de l’argentine YPF de ne pas avoir suffisamment investi dans le pays en faveur du développement de l’industrie pétrolière.
Pour toute réponse, le groupe pétrolier espagnol lui retourne la même critique.