DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'Europe court après ses évadés fiscaux


monde

L'Europe court après ses évadés fiscaux

L’Europe frappée par la crise tente de rattraper ses évadés fiscaux par tous les moyens. En Espagne, le gouvernement vient de dévoiler de nouvelles mesures. Il propose d’interdire les paiements en liquide de plus de 2500 euros, et d’obliger les contribuables à déclarer les biens qu’ils détiennent à l‘étranger.

“Je voudrais prévenir qu’il n’y a aucune estimation quantitative concernant les résultats de ce plan.” a déclaré le ministre du Trésor. “On doit être le plus prudent possible. Bien sûr, la collecte d’impôts va augmenter mais on ne veut pas annoncer de chiffres en ce qui concerne les revenus budgétaires qui ne soient pas absolument certains.” a-t-il ajouté.

En Italie, le gouvernement de Mario Monti a aussi lancé une vraie guerre contre la fraude. En 2011, les actions de la brigade financière ont ainsi permis de récupérer 12,7 milliards d’euros.

“Ces comportements déviants sont très communs mais on ne doit pas les associer à l’Italie.“a affirmé le président de la république Giorgio Napolitano.

Avec ce genre de spots, comparant les fraudeurs à des parasites, le gouvernement italien entend changer les mentalités.

Après Londres et Berlin, Vienne vient de passer un accord avec Berne. Il vise à imposer les contribuables autrichiens ayant dissimulé des fonds en Suisse.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'ONU face à l'affront de Pyongyang